Asphodele…but why? 🌱

  • Le site:

Quel est son but? 

Aujourd’hui au jour J, j’envisage d’en faire un carnet d’inspiration et de le partager avec des lecteurs avertis ou non en matière de BJD et de sculpture. Si tu ne sais pas encore ce que sont les BJD (ou poupées d’art et de collection comme j’aime à les appeler) la réponse est dans cet article.  J’avoue je ne sais pas encore à quoi ressemblera exactement le contenu de ce blog, j’ai l’intention d’expérimenter, d’en faire un terrain de jeu, de suivre mon feeling. Au Rendez vous il y aura pour sûr: Mon arbre généalogique de créativité: les gens dont le travail m’inspire, du contenu autour des BJD, des Interviews de créateurs, mais aussi je l’espère des trucs et astuces, du DIY. Tu as des suggestions? Fais-le moi savoir dans les commentaires. N’hésite pas!

 

Pourquoi Asphodèle Studio? 

C’est d’abord la sonorité du nom « Asphodèle » qui a charmé mon oreille, il y a maintenant bien longtemps. Puis l’allure simple de cette fleur et sa couleur blanche m’ont plu.  Quand j’ai découvert bien plus tard que dans l’Antiquité, l’asphodèle était souvent utilisé pour fleurir la tombe des morts, d’où la légende du Pré de l’Asphodèle, lieu des Enfers dans la mythologie grecque, j’ai trouvé cela bien sombre pour une fleur si lumineuse.

Je n’ai pas renoncé pour autant à mon amour pour cette fleur. Après tout rien ne m’empêchait de lui donner une nouvelle symbolique. D’ailleurs dans la culture Corse l’Asphodèle est synonyme de salut, de vie sauve. Donc j’ai décidé que dorénavant l’Asphodèle, la belle, la fleur étoilée, serait également la fleur des reines, symbole d’espoir et de renouveau et toc!

  • L’auteure:

IMG_0428

Je m’appelle Chloë, j’ai 27 ans, et je suis une manuelle touche-à-tout. Lectrice invétérée, cinéphile, inventrice d’histoires,bricoleuse du dimanche (scotch mon amour!), couturière à ses heures perdues, sculptrice « d’argile » ou de « 3D » (je préfère l’argile pour la texture -vive les doigts cra cra!- et l’ordi pour la symétrie), bref amoureuse de tout ce qui est créatif. Les gens passionnés me passionnent!

  • Funny Facts:

-Mon pseudonyme Tinkybell (ou Tinkerbell) est l’adaptation anglophone de Clochette qui est mon petit surnom.

-On me donne régulièrement beaucoup moins que mon âge. Ce qui donne souvent lieu à des situations cocasses. (On m’a déjà « mariée » à mon plus jeune frère et on m’a aussi pris pour la fille de mon frère cadet…Allez savoir c’est peut-être eux qui font très vieux en fait).

-J’ai 3 frères (Je n’ai pas eu de soeur, c’est le drame de ma vie). Et chez mes frères tout comme chez les Dalton, on va du plus âgé et plus petit au plus jeune et plus grand , ce qui doit faire de moi William ou Ma Dalton vu que je suis une fille, je ne sais pas ce que je préfère!

-Quand j’étais enfant je croyais que le porc et le cochon étaient deux races différentes, le porc ayant été le cousin sauvage du cochon dans mon esprit juvénile et à l’imagination naïve.

– Je suis tombée amoureuse du film d’animation « Mulan » de Disney dès sa sortie au cinéma et s’en fut fait de moi; Je suis devenue raide dingue de la culture Asiatique.

-Parmi les langues que j’ai pratiqué il y a bien sûr l’anglais, puis l’espagnol et le portugais. J’ai étudié l’Allemand en primaire (tout oublié!), à cette époque j’ai aussi eu ma première leçon de japonais avec un ami d’enfance mais en fait de leçons nous passions plus de temps à jouer qu’à apprendre sa langue maternelle. Comme le temps des parcours de billes, des Pogs, des cartes Pokémon et des JoJos (mais si vous savez ces trucs ) était révolu j’ai repris mes leçons à l’Université avec moins de distraction mais les Kanji (caractères d’origine chinoise) ont eu raison de moi. Il me reste toutefois des notions de base et surtout de très bon souvenirs.

-J’ai voyagé en Suisse (mais trop jeune pour m’en souvenir), en Espagne, en Irlande, en Belgique, en Hollande, en Tunisie et aux Etats-Unis. Je rêve d’aller en Asie mais j’attends pour ça que l’alignement des astres soit parfait (La vraie raison est que je suis mi-Aventurière mi-froussarde, et je n’ai encore trouvé personne pour y aller avec moi. Mais si, mais si, j’irais un jour, on y croit!)

-J’ai été persuadée pendant près de 15 ans que je n’étais pas créative. Depuis que j’ai changé d’avis, ma vie est plus colorée et mon bureau (beaucoup) plus désordonné.